La Scam est, aux côtés des syndicats de journalistes (SNJ, USJ-CFDT, SNJ-CGT, SCJ-CFTC, CFE-CGC, SJ-FO, SGJ-FO), d’associations professionnelles de reporters-photographes (Anjrpc/FreeLens, UPC), de sociétés d’auteurs (SAIF), l’un des membres fondateurs d’une coordination intitulée « Création salariée ».
Cette coordination, soutenue par des syndicats et associations de réalisateurs audiovisuels (SFR-CGT, SNTPCT, Cie des réals) a pour but de défendre les droits des auteurs salariés, aujourd’hui menacés par les exploitants, notamment les éditeurs de presse. Au-delà du fait que quotidiennement, les droits des auteurs salariés sont trop souvent bafoués, certains ont annoncé, qu’à l’occasion du prochain débat parlementaire sur la transposition de la directive européenne concernant l’harmonisation de certains aspects du droit d’auteur et des droits voisins dans la société de l’information, le statut de l’auteur salarié serait remis en cause par la voie d’un amendement parlementaire.
Pour contrer cette offensive visant à rapprocher notre droit d’auteur du système du copyright anglo-saxon, la coordination initie des rencontres avec les parlementaires, les cabinets ministériels, fait circuler une pétition et a organisé des Assises, le 20 mai 2003 à l’assemblée nationale et le 28 novembre 2003 au sénat.

Tous les auteurs salariés sont menacés par une telle réforme : journalistes, réalisateurs audiovisuels, auteurs radiophoniques, auteurs multimédias. La Scam mobilise ses auteurs pour sauvegarder leurs droits d’auteur.

Informations, documents et pétition :
> sur simple demande à la Scam au 01 56 69 58 51
> ou sur le site
www.creationsalariee.org

 

 

 

 

> Communiqué du 15 décembre 2005
Projet de loi sur les droits d’auteur :
amendements assassins à l’initiative des éditeurs de presse !

 

 

 

> La foire aux bonnes questions

> Extraits du colloque du 28 novembre 2003

> Actes du colloque du 20 mai 2003 (au fomat pdf - 220 Ko)

> Notre point de vue sur le projet de loi (au format pdf - mars 2005)