Etat des lieux du documentaire

Sunny Side of the Doc 2014

Le point de vue des auteurs de documentaire

Lors d'une conférence de presse organisée au Sunny Side, Julie Bertuccelli et Hervé Rony ont fait valoir le point de vue des auteurs de documentaires. A cette occasion, le palmarès 2014 des Étoiles de la Scam a été dévoilé en présence de Simone Bitton, présidente du jury.
SunnySide2012 

Le documentaire français à l’international tire son épingle du jeu.
La Scam a commandé une étude à l’agence The Wit sur les performances du documentaire français sur le marché international. En dehors des blockbusters du genre, la Scam a demandé à la journaliste Isabelle Repiton de mener une enquête sur les chemins de traverse qui permettent à des documentaires français de se faire une place sur ce même marché.

D’après des estimations approximatives des professionnels, 15 à 20 % de la production documentaire française parvient à toucher un public international. Les films historiques du couple Daniel Costelle / Isabelle Clarke sont évidemment le symbole de cette réussite française puisque leur film Apocalypse sur la première guerre mondiale est sur le podium des 3 meilleures ventes dans le monde. Mais la thématique de l’Histoire est une « spécialité » française : les Kennedy racontés par Patrick Jeudy ou les 100 ans du Tour de France de Jean-Christophe Rosé sont quelques-uns des autres succès français.

> Lien vers l’étude complète

A partir de ces travaux, la Scam organisera le 6 octobre 2014, une journée de réflexion avec la participation de TVFI.
La Scam entend notamment se faire l’écho des préoccupations de ses auteurs sur la gestion de leurs droits à l’international et évoquer l’économie internationale du documentaire français.


La charte des relations auteurs/producteurs : unanimité des professionnels
Annoncée en 2011 au Sunny Side, signée alors par la Scam, le Spi, le Satev, la SRF et Addoc cette charte est aujourd’hui approuvée par l’USPA. La Scam se réjouit de cette unanimité professionnelle et demandera à la ministre de la Culture et de la Communication son extension pour la rendre obligatoire auprès de tous les professionnels.

La loi création et internet : une réforme avortée ?

Maintes fois annoncée, maintes fois reportée… Trois ans de perdus ! Soit le gouvernement ne sait pas ce qu’il veut faire, ou peut faire avec sa majorité, soit cet attentisme est le meilleur moyen de couler une réforme qu’il ne veut pas. Le rapport Lescure serait-il définitivement enterré ?

Audiovisuel public : le talon d’Achille du financement

La Contribution à l’audiovisuel public a longtemps été bloquée, son indexation sur l’inflation depuis quelques années ne saurait combler les années de blocage et le retard par rapport aux autres grands pays européens ; Dans un climat politico-économique particulièrement tendu, la Scam continue cependant à penser que son augmentation et l’élargissement de son assiette, affectés à la création de programmes répondant aux missions de service public est cruciale sur tous les plans, culturel, économique et social.

La réforme du Cosip : enfin !

Initiée en 2011, annoncée par la ministre en janvier dernier au Fipa, la Scam se réjouit de sa mise en pratique effective à l’automne prochain, espérant que cette réforme permettra un soutien plus efficace aux documentaires les plus fragiles.

Une cinémathèque du documentaire pour défendre le patrimoine
Le cinéma est né documentaire et il représente un lien social sans équivalent. A l’instar de la Cinémathèque française pour le cinéma de fiction, la Scam souhaite qu’un lieu symbolise la place du documentaire dans la société. Julie Bertuccelli sollicite la ministre de la Culture pour qu’elle lance une mission de préfiguration de ce que pourrait être une Cinémathèque du documentaire digne de ce nom.

Europe : cessons les incohérences !
L’Union européenne prétend vouloir faire évoluer les droits d’auteur suspectés de freiner l’émergence d’un marché européen de la culture numérique, mais dans le même temps refuse toute réforme fiscale pour mettre un terme aux distorsions de concurrence bénéficiant aux multinationales américaines du net ; Elle refuse également de revoir la responsabilité des hébergeurs, pourtant cruciale pour la mise en place d’un marché légal des offres culturelles sur internet.

9e palmarès des Etoiles de la Scam : 30 % pour les chaines locales ou régionales
La Scam publie son palmarès des Etoiles. 30 œuvres documentaires et reportages noyées dans l’océan des programmes audiovisuels. Arte sur la première marche du podium et la montée en puissance des chaînes locales ou régionales marque ce 9e palmarès.
> lien vers le palmarès

Salles de cinéma : une chronologie des médias pour les documentaires
Le documentaire investit de plus en plus le grand écran. Pour certains il s’y réfugie car il ne trouve pas sa place à la télévision de plus en plus formatée, pour d’autres le choix de la salle est un parti-pris, mais dans les deux cas, la spécificité du documentaire mérite que la Scam pose la question de la chronologie des médias le concernant.

Les Assises de l'audiovisuel, l'acte 2 de l'exception culturelle...

Etat des lieux du documentaire en 2011

Que pensent les auteurs de leurs producteurs et de leurs diffuseurs ? 

Les résultats d'une enquête menée en 2011 auprès des auteurs, sur l'évaluation de leurs relations avec leurs producteurs et leurs diffuseurs.
La précarité des auteurs - Le manque de transparence - L’ingérence du télédiffuseur ... et les propositions de la Scam



Sondage Ifop / Scam - avril 2011

Les Français aiment le documentaire!

Le genre « documentaires et reportages » est le genre de programmes préféré des français qui demandent plus de documentaires aux heures de grande écoute.