Les secteurs culturels et créatifs contribuent fortement à l’économie mondiale et emploient 29,5 millions de personnes dans le monde

Avec des recettes d’un montant de 2 250 milliards de dollars, les secteurs culturels et créatifs représentent 3% du PIB mondial et emploient 29,5 millions de personnes (soit 1% de la population active mondiale).

Communiqué, Action Professionnelle | Publié le jeudi 03 décembre 2015
 


Les revenus des industries culturelles et créatives (CCI) dépassent les revenus des services de télécommunications et emploient plus de personnes que l’industrie automobile en Europe, au Japon et aux États-Unis (29,5 millions contre 25 millions). Cette contribution majeure des secteurs culturels et créatifs à l’économie mondiale est expliquée dans une nouvelle étude, conjointement présentée par la Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs (CISAC) et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) au siège de l’UNESCO à Paris (France) et publiée par EY (auparavant Ernst & Young).

L’étude conclut que pour exploiter pleinement le potentiel des CCI, les créateurs doivent être équitablement rémunérés pour l’utilisation de leurs œuvres créatives afin qu’ils puissent continuer de contribuer à la culture et à l’économie. En particulier dans le marché numérique, les décideurs politiques doivent étudier la question du transfert de la valeur qui favorise actuellement les intermédiaires techniques et garantir que les créateurs et les industries créatives soient équitablement rémunérés pour l’exploitation de leurs œuvres.

Les œuvres créatives sont un moteur essentiel de l’économie numérique

En 2013, les œuvres créatives ont contribué à hauteur de 200 milliards de dollars aux ventes numériques mondiales, augmentant considérablement les ventes d’appareils numériques et la demande de services de télécommunications haut débit. Les ventes de biens culturels numériques ont généré 65 milliards de dollars et 21,7 milliards de revenus publicitaires pour les médias en ligne et les sites de streaming gratuit.

L’étude
L’étude fournit des données uniques dressant le panorama d’un monde créatif multipolaire. Elle reflète la diversité que défend la Convention de 2005 de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, et participe aux efforts de l’UNESCO au niveau mondial visant à fournir « plus de données et d’indicateurs pertinents sur le rôle de la culture dans le développement des sociétés ».

Le Président de la CISAC et Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO Jean-Michel Jarre a déclaré :
« Cette première étude mondiale sur les secteurs culturels et créatifs montre que les créateurs du monde entier, dans tous les secteurs artistiques, contribuent de manière significative à l’économie mondiale, à la fois en termes de revenus et d’emplois. Les créateurs doivent être en mesure de travailler dans un environnement qui protège leurs droits économiques et moraux afin de pouvoir poursuivre leur activité créative. Nous espérons que cette étude agira comme un révélateur pour les décideurs du monde entier : protéger les créateurs, c’est protéger l’économie. Nos industries créatives contribuent à construire des économies durables, créent des emplois au niveau local, génèrent des revenus et des impôts, et permettent à des millions de personnes, en majorité des jeunes, de vivre de leur talent ».

La Directrice Générale de l’UNESCO Irina Bokova a déclaré :
« Les secteurs culturels et créatifs sont un moteur essentiel des économies des pays développés et en développement. Ils font en effet partie des secteurs qui connaissent la croissance la plus rapide et influencent la production de revenus, la création d’emplois et les recettes d’exportation. Ils peuvent contribuer à garantir un avenir meilleur pour de nombreux pays à travers le monde ».

Les secteurs culturels et créatifs en chiffres

L’étude approfondie réalisée par EY « La culture dans le monde – Premier panorama mondial de l’économie des secteurs culturels et créatifs » analyse 11 secteurs* (CCI) en Asie-Pacifique, Europe, Amérique du Nord, Amérique Latine, et en Afrique et au Moyen-Orient.  Dans chaque région, les CCI ont leurs propres forces.

Asie-Pacifique : 34 % des revenus des CCI au niveau mondial. 40 % des emplois avec la plus grande base de consommateurs et une classe moyenne en pleine expansion. Leader du jeu vidéo. Croissance rapide de l’industrie du livre et du cinéma.

Europe : 32 % des revenus des CCI au niveau mondial. 25 % des emplois. L’économie culturelle est ancrée dans l’histoire, soutenue par l’opinion publique, une population très instruite et une forte concentration de créateurs.

Amérique du Nord : 28 % des revenus des CCI au niveau mondial. 15 % des emplois. Forte influence internationale et leader dans les domaines du cinéma, de la télévision et du spectacle vivant.

Amérique Latine : 6% des revenus des CCI au niveau mondial. 16% des emplois. La télévision est reine. Les émissions de télévision d’Amérique Latine s’exportent dans le monde entier, de même que la musique et la danse.

Afrique et Moyen-Orient : 3 % des revenus des CCI au niveau mondial. 8 % des emplois. Opportunités dans la production de films, la télévision et la musique. L’économie informelle, par exemple les concerts de musique non officiels, représente une part significative de la scène culturelle et constitue un réservoir d’emplois.

* Publicité, architecture, industrie du livre, jeux vidéo, musique, cinéma, journaux et magazines, spectacle vivant, radio, télévision, arts visuels


-------------------------
À propos de la CISAC

Présidée par le compositeur et pionnier de la musique électronique Jean-Michel Jarre, la CISAC – Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs – est le premier réseau mondial de sociétés d’auteurs.
Avec 230 membres dans 120 pays, nous représentons quatre millions de créateurs de toutes les régions du monde et de tous les répertoires artistiques : musique, audiovisuel, spectacle vivant, littérature et arts visuels.
La CISAC protège les droits et promeut les intérêts des créateurs à travers le monde. Elle permet aux organisations de gestion collective (OGC) de représenter les créateurs en tout point du globe et de garantir que leurs droits leur reviennent pour toute utilisation de leurs œuvres.
Fondée en 1926, la CISAC est une organisation non gouvernementale à but non lucratif. Elle a son siège en France et quatre bureaux régionaux en Afrique (Burkina Faso), en Amérique latine (Chili), en Asie-Pacifique (Chine) et en Europe (Hongrie). www.cisac.org.

À propos de l’UNESCO
www.unesco.org


À propos d’EY

www.ey.com

Contact presse
Cécile ROY – Directrice de la Communication
cecile.roy@cisac.org
| +33 1 55 62 08 50
Joanna Kirk – Relations presse internationales
djokir@yahoo.com
| +33 6 61 85 56 33

> La synthèse de 4 pages en français - pdf
> L'intégralité de l’étude sur www.worldcreative.org